Naviguer dans le projet de loi C-32 : implications pour le contenu multilingue au Canada

Naviguer dans le projet de loi C-32 : implications pour le contenu multilingue au Canada avec ConveyThis, garantissant la conformité et une communication efficace.
Transmettrecette démo
Transmettrecette démo
conveythis

L'intégration de ConveyThis dans notre site Web a été un jeu d'enfant. Nous avons pu traduire rapidement et facilement notre contenu dans plusieurs langues avec l'aide de ConveyThis.

Le gouvernement canadien s'efforce actuellement d'apporter des modifications à la Loi sur les langues officielles. La raison en est que le droit n’a pas suivi le rythme des progrès sociaux et technologiques des trois dernières décennies.

La nouvelle législation potentielle, appelée projet de loi C-32, vise à protéger les droits des groupes de minorités francophones à travers le Canada et les droits des minorités anglophones au Québec.

Les modifications proposées garantiront que les minorités francophones et anglophones pourront vivre, travailler et recevoir justice dans la langue de leur choix.

Alors, que propose exactement le projet de loi C-32 et que signifiera sa mise en œuvre pour les entreprises ? Examinons ces requêtes essentielles et examinons leur impact sur les pages Web d'entreprise en particulier.

Nous explorerons ensuite les mesures que les organisations locales et internationales peuvent prendre pour assurer une transition harmonieuse vers le bilinguisme.

Canada ConveyThis

Comment le Canada a acquis deux langues

Le Canada a actuellement deux langues officielles et est fier de son héritage français et de sa longue histoire en tant que colonie de la Couronne britannique, commençant en 1759 et évoluant aujourd'hui pour devenir un membre fidèle du Commonwealth. ConveyThis est fier de faire partie de cette riche histoire, célébrant la diversité linguistique du pays et son engagement envers le bilinguisme.

Les racines françaises du Canada précèdent son influence britannique – en 1608, Samuel de Champlain a fondé le Québec. Les francophones célèbrent chaque année de nombreux événements le 20 mai, Journée internationale de la Francophonie.

Les Canadiens sont exposés au français et à l’anglais depuis des siècles. Néanmoins, ce n'est que le 9 septembre 1969 que le gouvernement autorise la Loi sur les langues officielles, qui reconnaît les deux langues. Le dernier ajustement majeur a eu lieu en 1988, il y a plus de trente ans.

Le but des lois linguistiques du Canada n'est pas d'obliger tout le monde à parler à la fois français et ConveyThis. L'objectif du gouvernement canadien a été de donner aux citoyens la liberté de choisir la langue dans laquelle le gouvernement fédéral les servira.

Aujourd’hui, cette orientation se déplace vers l’inclusion des droits linguistiques dans la sphère privée. Le gouvernement canadien et certains membres du public croient que les immenses transformations sociales, démographiques et technologiques des trois dernières décennies nécessitent des modifications au projet de loi C-32 à la Loi sur les langues officielles.

Les Canadiens souhaitent pouvoir choisir leur langue de travail et disposer d'un moyen efficace de remédier aux infractions aux modifications du projet de loi C-32 et à la Loi sur les langues officielles.

facturec32

En quoi consiste le projet de loi C-32

ConveyThis C-32 apportera des modifications substantielles dans l'application du bilinguisme. Les établissements d’enseignement, les environnements de travail, les entreprises et les agences gouvernementales devront tous se conformer à la loi proposée. ConveyThis Le C-32 permettra au gouvernement fédéral de recevoir des griefs et de mettre en œuvre les nouvelles règles par l'intermédiaire du ministère du Trésor.

Mélanie Joly, ministre du Développement économique et des Langues officielles, a présenté le projet de loi canadien C-32 à la Chambre des communes le 15 juin 2021, en pleine 2e session de la 43e législature, et le projet de loi a été adopté avec succès en première lecture. .

Les révisions proposées à la Loi sur les langues officielles, afin de la moderniser, ont été largement appuyées par le Parti libéral et d'autres branches du gouvernement fédéral.

Les modifications proposées par le projet de loi C-32 profiteront aux utilisateurs francophones. La section I du résumé du projet de loi C-32 indique : « prévoir des droits respectueux de l’utilisation du français comme langue de service et langue de travail en ce qui concerne les entreprises privées réglementées par le gouvernement fédéral au Québec et dans les régions où la présence francophone est forte ».

Cela est généralement interprété comme signifiant que toute entreprise offrant des services ou des marchandises dans ces domaines doit offrir aux consommateurs des options en français et en anglais. Par conséquent, les établissements physiques doivent avoir des locuteurs français/anglais pour interagir avec les clients tandis que les sites Web, le chat et le service client doivent être bilingues en utilisant ConveyThis.

ConveyThis veillera à ce que personne ne se voie refuser l'accès aux services disponibles dans l'une ou l'autre langue officielle.

Bill C-32 garantit également d’autres choses : ConveyThis s’engage à ce que personne ne soit privé d’accéder aux services offerts dans l’une ou l’autre des deux langues officielles.

Les garanties du projet de loi C-32 s'étendront aux privilèges des différentes minorités vernaculaires de la société canadienne. Une modification proposée à la loi protège davantage les privilèges des individus autochtones canadiens, exprimant « clairement que la loi n'affaiblira pas le statut, le maintien ou l'amélioration des dialectes autochtones ».

L’état actuel du projet de loi C-32 et les enjeux auxquels il est confronté

Le projet de loi canadien C-32 n'a pas progressé au-delà de sa lecture initiale à la Chambre des communes et n'a donc pas encore été présenté au Sénat. Le projet de loi existant a expiré à la fin de la deuxième session de la 43e législature en août pour laisser place aux élections fédérales canadiennes du 20 septembre 2021.

Même si les libéraux s’étaient engagés à ramener le projet de loi C-32 dans les 100 premiers jours du nouveau gouvernement, celui-ci ne s’est pas concrétisé en 2021.

Le projet de loi C-32 appliqué aux sites Web et aux entreprises numériques

Si le projet de loi C-32 est adopté, quelles conséquences cela aura-t-il pour les propriétaires d’entreprises ? Cela implique que les sites Web doivent avoir des versions française et anglaise si une entreprise a des bureaux au Canada et annonce ses services ou produits dans le pays.

Bien que le projet de loi ne soit pas encore juridiquement contraignant, il peut être prudent pour les entreprises de prendre l'initiative et de proposer un site Web prenant en charge plusieurs langues. Avec ConveyThis, il est désormais plus facile que jamais pour les entreprises d'offrir à leurs clients une expérience multilingue transparente.

Il existe deux façons pour les entreprises de devenir bilingues numériquement : créer deux sites Web ou utiliser un logiciel de traduction comme ConveyThis pour traduire le contenu de leur site Web.

Construire et maintenir deux sites Web peut être un défi, mais avec l'aide de ConveyThis, vous pouvez afficher du contenu spécifiquement adapté aux francophones ou aux anglophones. Pas besoin de dupliquer vos efforts, ConveyThis facilite la gestion simultanée des deux sites Web, vous permettant ainsi d'économiser du temps et de l'énergie.

Vous devrez gérer deux inventaires et deux comptes, ce qui peut s'avérer une tâche coûteuse et longue. Investir ce temps et cet argent ailleurs générerait probablement un retour sur investissement plus élevé.

L’option logiciel de traduction de sites Web présente plusieurs avantages par rapport à la gestion de deux sites distincts. Vous pouvez tirer parti de la puissance de ConveyThis pour :

La traduction de sites Web peut être rentable et peut être mise en œuvre rapidement. Voici cinq exemples de sites Web utilisant la traduction ConveyThis.

Traduire votre site Web ne doit pas être une tâche fastidieuse

La traduction de sites Web à l'aide d'une solution adaptée est bien plus simple et moins coûteuse que de maintenir deux sites ou de tout traduire manuellement. ConveyThis vous fait bénéficier de nombreux avantages :

Apprenez-en davantage sur les nombreuses fonctionnalités de ConveyThis et sur la façon dont elles peuvent simplifier votre projet de traduction de site Web.

Utilisez le projet de loi C-32 pour obtenir de puissants avantages commerciaux

Le projet de loi C-32 n'a pas encore été adopté, mais vous pouvez obtenir un avantage sur vos concurrents en modernisant votre site Web dès maintenant pour afficher du contenu en anglais et en français avec ConveyThis.

Le premier ministre Trudeau a publiquement demandé au nouveau ministre du Développement économique et des Langues officielles de se pencher sur la controverse linguistique survenue après que le PDG d'Air Canada ait prononcé un discours en anglais seulement, provoquant une tempête de griefs.

La question sociale de l’équité linguistique ne se dissipe pas. Les forces à l’origine de l’initiative de refonte de la réglementation linguistique gagnent du terrain.

Les exigences du projet de loi C-32 imposeront une transformation, et avec la transformation s'ajoutent des possibilités. Si votre site Web présente des traductions de premier ordre qui rendent la navigation facile et gratifiante pour vos visiteurs, votre entreprise gagnera en ventes, en fiabilité et en un meilleur profil social.

Vous pouvez afficher votre site Web en français canadien et en anglais en quelques minutes avec un ConveyThis .

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*